• Le commencement

    Le cahos règne sur l'univers félins. De partout surgissent des loups, des chiens, des rats... des miaulements de terreur s'échapent de la gueule de chacun d'entre nous. Mais qui pourras stoper nos adversaire ? Même la S.P.A. c'est retourné contre nous. Soudain, deux silouhettes se détachent de la brume... deux chattes se tenaient fièrement, toutes deux dans un uniforme de coulleur chaudes : une cape écarlate ondulait au vent, leur haut était oranger. Sur leur poitrail un logo aux rouge et jaune. Un masque rouge cachait leurs visages, mais on pouvait distinguer leurs yeux dans lesquelles brillaient la détermination. Aucun doute, c'était les supers cats ! Une vague de chien se jeta sur elles. Les canins recouvrirent les héroïnes. Celles-ci ne restèrent pas longtemps sous le tas d'enemis : un éclair tomba du sombre ciel et frappa tous leurs attaquants. Ceux-ci allèrent se cachaient pour ne pas subir une nouvelle attaque. Ces deux minettes sont vraiment incroyables ! Ce sont des légendes ! Mais pourquoi les canins nous avaient attaqués ? Une ombre avança lentement sur le champ de bataille. Elle s'assit. Elle releva la tête, c'était un loup gris qui avait un un oeil crevé. Il avait une longe cape noiresur la quelle était incrustait un dessin (voir image une) sa patte n'était pas en chaire, en os ou en poils mais en métal. Des griffures rayées sont pelage ébouriffé.                                                               

    -Bonsoir à tous, pour ceux qui ne me conaissent pas, je suis Naymon, je suis vnnue ici pour vous proposer... quelque chose : la mort ou alors la vie d'esclave. Au choix, annonça-t-il.

    -Bien sur c'est une proposition qui demande un moment de réflection, c'est pourquoi je vais avoir la gentilesse de vous laisser une semaine, sinon se sera la guerre, continua le loup

    Les deux supers cats se regardèrent, et sautèrent sur le canidé. Leurs griffes devinrent du feu. Elles s'appraitait à les lui plantait dans le coeur, lorsque Naymon se volatilisa, laissant derrière son rire glaciale, et la peur dans chaque esprits félins.

    À suivre...

    Le commencementCe dessin est celui qu'il y avait sur la cape de Naymon.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :